Accueil Société

Penché sur le berceau des flocons

La formation de la neige n’est pas forcément liée à des températures froides. Explications.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Il ne faut pas des températures particulièrement froides au sol pour assister à des chutes de neige. Pour que des flocons apparaissent, prenez un nuage suffisamment chargé d’humidité à une température nettement inférieure au zéro degré. Mais cela ne suffit pas. Il faut ensuite un processus particulier. En mouvement, les couches humides et plus chaudes situées au bas du nuage remontent vers des altitudes plus froides. Là, la vapeur d’eau gèle directement sans passer par l’état liquide en s’agglomérant autour de très fines particules de poussières ou de suie qui se trouvent en suspension dans le nuage. D’autres gouttelettes parviennent à l’état de « surfusion », elles constituent des microgouttelettes liquides malgré une température inférieure à zéro degrés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs