Accueil Monde

Les États-Unis exécutent une condamnée, malgré un ultime appel du pape

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les États-Unis ont exécuté mercredi une condamnée à mort, malgré un ultime appel à la clémence du pape François qui, il y a cinq jours devant le Congrès américain, avait déjà plaidé avec force pour l’abolition de la peine capitale.

Kelly Gissendaner, 47 ans, a reçu une injection létale, devenant la première femme exécutée depuis 1945 dans l’État de Géorgie. Elle avait été reconnue coupable d’avoir comploté avec son amant pour assassiner son mari, le crime remontant à 1997.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs