Accueil Société

Trop pauvre pour pouvoir recevoir une bourse d’études

Pas d’allocation d’études pour le fils d’un agriculteur wallon aux études supérieures. Son père ne gagne pas assez, selon la Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci le soupçonne de fraude. Les associations d’étudiants prennent sa défense. Le Conseil d’État aussi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Sciences et Santé Temps de lecture: 4 min

Fin décembre, c’est la surprise pour M. Lambert (nom d’emprunt). Il reçoit un courrier de la Fédération Wallonie-Bruxelles lui indiquant que la demande d’allocation d’études (2016-2017) pour son fils aux études supérieures est refusée. La raison du refus ? Il ne gagne pas assez ! En effet, selon l’arrêté du gouvernement de la Communauté française du 21 septembre 2016 (faisant suite à la réforme des allocations d’études), si « les revenus du ménage ou des personnes qui pourvoient à l’entretien de l’étudiant sont inférieurs aux planchers fixés », aucune allocation ne sera octroyée.

Il est permis à M. Lambert de contester la décision. Il a pour cela 30 jours pour envoyer une réclamation par recommandé. « La réclamation doit être motivée et fondée sur des arguments dignes d’être pris en considération », est-il indiqué sur le courrier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lorio Eric, samedi 14 janvier 2017, 0:10

    On est en janvier, et le ministère est toujours incapable de dire combien de dossiers ils ont reçu !!! quelle incompétence et/ou mauvaise foi crasse

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs