Pourquoi ne peut-on plus sourire sur la photo d’identité?

Pourquoi ne peut-on plus sourire sur la photo d’identité?

Si vous devez obtenir une nouvelle carte d’identité et que vous pensiez gagner quelques années en livrant une photo de 2010, c’est raté : à partir de ce lundi, de nouveaux critères pour les photos d’identité, bien plus stricts, seront d’application. Il s’agit, explique-t-on au SPF Intérieur, d’uniformiser les papiers d’identité en appliquant les critères déjà en vigueur pour les passeports. S’énerver sur l’employé de l’administration ou tenter de palabrer ne servira à rien : une matrice photo leur a été envoyée, tout comme à l’Union des photographes professionnels, pour le renouvellement d’un document d’identité ou de voyage (carte d’identité, Kids-ID ou passeport) et c’est à cette matrice que tout le monde doit se conformer.

Ainsi, celui qui présentera la même photo que celle figurant sur la carte d’identité à remplacer se verra renvoyé vers un photographe, l’image livrée devant obligatoirement dater de moins de 6 mois. Le petit sourire que l’on tolérait jusque-là sur les photos d’identité ne sera plus de mise : l’expression du visage doit désormais être neutre. La bouche doit être fermée, on ne peut pas montrer les dents ni même froncer les sourcils, et si un couvre-chef peut être porté pour un motif religieux ou en cas de maladie, le visage doit rester entièrement dégagé : une mèche de cheveux ne peut, par exemple, cacher partiellement les contours du visage. Les yeux ne peuvent être partiellement masqués à cause de verres teintés ou de reflet dans les lunettes, quant à l’arrière-plan, il doit être uni et ne pas comporter la moindre ombre. Enfin, pas question non plus de s’affaisser face à l’objectif du photographe car le visage et les épaules doivent être bien droits face à l’objectif.

Les critères appliqués dès ce lundi sont ceux de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), organisation dépendant des Nations unies qui travaille à l’élaboration des normes permettant la standardisation du transport aéronautique international.«  De plus en plus de contrôles d’identité sont réalisés de façon automatisée , explique Peter Grouwels, le porte-parole de la Direction Générale Institutions et Population du Service Public Fédéral Intérieur. Ainsi, un tel dispositif automatisé est installé depuis plus d’un an à l’aéroport de Zaventem, et cela va se généraliser un peu partout. Le respect de règles strictes, claires et identiques pour tous permet un contrôle plus aisé, ce qui est important dans la lutte contre les fraudes à l’identité ».

Dans les communes, les employés sont rodés aux critères de l’OACI puisque ce sont déjà ceux appliqués pour les passeports : « les normes figurent sur les convocations et nous avons apposé des affiches dans les mairies de quartier pour éviter toute déconvenue », explique Julie Fernandez, échevine de la Population à Liège. Les « Photomaton » installés dans les maisons communales ont également été adaptés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous