Accueil Opinions Cartes blanches

Livre de Jacqueline Galant: et hop, tous pourris!

Jacqueline Galant a vu des « choses » qui l’ont « dégoûtée. » Quoi ? Elle ne dit rien. Ou pas grand chose. Et à ne rien dire, elle laisse tout imaginer. C’est grave.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Quand un parti enguirlande un autre parti, on sait qu’il exagère. Quand l’opposition enguirlande la majorité, on sait qu’elle exagère. C’est le jeu. Tout est vaguement tronqué.

Mais quand la zizanie enflamme un parti, quand les frères se disputent entre eux, là, ça sonne forcément vrai, n’est-ce pas ?

Spectacle !…

Les partis, entre eux, se livrent des combats sans haine. Au sein même d’une formation, là, c’est chaud-poison. Le 6e de liste déteste celui qui a obtenu la 3e  place. La 3e  place déteste la tête de liste. Celui qui a été élu au parlement déteste celui qui a été choisi comme chef de groupe. Le chef de groupe déteste celui qui a été promu ministre. Et le ministre déteste le Premier ministre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs