Accueil Société

«Noir Jaune Blues»: «Il nous faut éveiller les consciences»

Jean-Pascal Labille, le patron de la Fondation « Ceci n’est pas une crise » revient sur l’enquête « Noir Jaune Blues ». Il fait le pari d’une société nouvelle portée par les renaissants et un mouvement citoyen.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Jean-Pascal Labille, président de Ceci n’est pas une crise, est un des initiateurs de l’enquête Noir, Jaune, Blues version 2017. Il la referme en disant son ambition de voir éclore un nouveau mouvement citoyen.

Pourquoi votre fondation a-t-elle financé cette enquête ?

Notre Fondation veut être un agitateur d’idées. L’enquête nous donne une base scientifique intéressante pour examiner des questions identitaires dont on pressentait qu’elles envahissaient tout l’espace public. Au-delà des chiffres, nous voulions analyser le système qui amène ces changements et esquisser une réponse à la question : « quelle société voulons-nous ? »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs