Touche pas à mes réseaux sociaux? Francken, Prévot et Bouchez répondent

d-20200607-GGGPEF 2020-06-07 08_33_07
Politique
Dossier
10902834-012
belgaimage-109398073-full
Manifestation en faveur de Julian Assange en septembre 2020, devant la cour criminelle londonienne de l’Old Bailey, qui doit rendre son verdict sur l‘extradition du journaliste australien et fondateur de Wikileaks.
Karim Ibourki, président du CSA, vice-président de l’Erga, l’instance européenne qui regroupe les 27 régulateurs. © Olivier Polet.
Pour Benoît Frydman, «on n’intervient pas dans un débat politique au moment où l’on règle une affaire.»
«Une partie de la population vous déteste d’emblée parce que vous portez un uniforme», affirme Valentin Gendrot.
Intellectuels et artistes s’étaient rassemblés devant les portes du ministère de la culture ce vendredi. Une délégation a été reçue par le ministre. © AFP.
«
Les propos de Donald Trump, truffés précisément d’informations non vérifiées, totalement erronées à vrai dire, pouvaient mettre le feu
», estime Jean-Pierre Jacqmin (RTBF).
Bangladesh
Abdelfattah al-Sissi, qui préside d’une main de fer aux destinées de l’Egypte.
« Ce qui est également en train de changer, note encore le réalisateur David Dufresne à propos des manifestations et des violences policières, c’est qu’il y a aussi eu des morts. Et ces morts-là ne soulèvent pas l’indignation populaire comme il y a 30 ans. Cela veut dire qu’il y a une tolérance, finalement, à cette violence policière. Et dans un mouvement opposé, il y a l’idée que des gens s’opposent à cela. Là, ça devient un débat. Et on n’a jamais autant débattu de ces questions-là.
»
Paris
Paris
Action choc de journalistes biélorusses, habillés en prisonniers, pour dénoncer l’arrestation de certains collègues.
Bataille diplomatique
La seule organisation de ce procès est déjà un défi. Près de cent avocats doivent intervenir, 144 témoins sont convoqués. Et tous les acteurs du procès sont masqués.
Manifestation en faveur de la liberté de la presse, le 24 juillet à Budapest.
Ariel Sharon, ici en janvier 2000 dans la vallée du Jourdain, en territoire occupé.
En une décennie de pouvoir, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit dans le domaine de la justice, de la société civile, de la liberté de la presse.
RTST8LL