Accueil Belgique

On a participé à un speed dating pour trouver... un colocataire

Les étudiants et les jeunes travailleurs de Bruxelles sont de plus en plus friands de la colocation. Seulement, il n’est pas toujours évident de trouver les partenaires idéaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Ce lundi soir, ils étaient une bonne centaine à s’être donné rendez-vous dans un bar du Cimetière d’Ixelles pour un speed dating. Seulement, ici, il n’est pas question de rencontrer son âme sœur. S’ils se sont mis sur leur 31, c’est avant tout pour montrer patte blanche à un colocataire potentiel. « Speed coloc », c’est le nom de cette initiative originale lancée il y a un mois par deux étudiantes en communication à l’Université libre de Bruxelles, Sylvie Luyckx et Leïla Saoud.

« Sylvie a connu de nombreuses expériences de colocation parfois difficiles, explique Leïla Saoud. Lors d’un travail en dernière année de bac, nous avons eu l’idée de monter des soirées fonctionnant sur le principe de speed dating mais pour trouver ses futurs colocataires. On pourrait se dire que cela est dépassé avec l’arrivée de Facebook mais en fait, on a remarqué qu’il y avait beaucoup d’arnaques. Rien pour nous ne remplace le contact humain. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs