Accueil Société

Quand les parents se méfient de l’école

En Communauté française, 900 enfants ont classe à la maison. L’inspection les tient à l’œil et vérifie régulièrement leur niveau.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Ils ne vont pas à l’école. Et ils ont cours quand même. Mais chez eux. En Communauté française, ils sont environ 900 enfants à être « scolarisés » à la maison par le(s) parent(s). C’est l’EAD (enseignement à domicile).

C’est permis. Mais contrôlé. Des parents ne peuvent pas laisser leur(s) enfant(s) à la maison et leur offrir un enseignement vaille que vaille pour découvrir dix ans plus tard que l’élève a perdu les pédales sur le plan scolaire.

D’abord, pour entrer dans le système de l’EAD, il faut se signaler au ministère.

Ensuite, l’enfant doit passer les tests externes auxquels sont soumis l’ensemble des élèves. Ils doivent passer le CEB (6e primaire) quand ils ont 12 ans, le CE1D (2e secondaire) quand ils ont 14 ans et le CE2D (4e secondaire) quand ils ont 16 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Balace Sophie, jeudi 19 janvier 2017, 9:41

    900 ce n'est pas un chiffre dérisoire. D'autant plus qu'il ne prend pas en compte les enfants scolarisés parce que les parents travaillent et ne peuvent pas faire autrement...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs