Accueil Société

Attentats de Bruxelles: les victimes se sentent «oubliées»

Les victimes des attentats de Bruxelles n’en peuvent plus de remplir de la paperasse et de se perdre dans les méandres de l’administration. Elles attendent de la commission qu’elle leur tende la main.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

N ous nous trouvons dans une situation désespérée. Personne ne comprend. On est seul  ». Plusieurs proches de victimes des attentats de Bruxelles ont exprimé en commission, mercredi, leur colère, leur frustration et leur désarroi face à une administration qui n’a pas su leur apporter l’écoute, l’aide et le soutien dont ils ont besoin. Tour à tour, les membres de l’association V-Europe ASBL ont livré un échantillon des difficultés auxquelles ils sont confrontés depuis le premier jour.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs