Accueil Monde

Obama dorlote les journalistes pour la dernière fois

Dernière prise de parole publique pour Barack Obama. Il a salué l’importance du travail de la presse pendant ses mandats. Il ne s’interdit pas de reprendre la parole.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

On les avait quittés malmenés par Donald Trump. Traités de « malades », interdits de parole. Les journalistes sont sortis galvanisés de leur dernier face-à-face avec Barack Obama, ce mercredi au sein de la Maison Blanche. Une ultime conférence de presse pour défendre ses dernières décisions et la liberté des médias. Comme un pied-de-nez à l’âpreté des propos du président élu, investi ce 20 janvier, à la profession.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs