Accueil Société

Soumagne: un père suspecté d’infanticide libéré suite à une erreur de procédure

Philippe Roufflaer sera remis en liberté ce jeudi, trois semaines après les faits.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’auteur présumé d’un double infanticide commis il y a 3 semaines a fait l’objet d’une décision de libération ce jeudi par la chambre des mises en accusation. Une erreur commise dans la délivrance du mandat d’arrêt, soulevée par la défense, permet à l’auteur présumé des assassinats de Loana (8 ans) et Naora (11 ans) de recouvrer la liberté cet après-midi.

Le drame s’était déroulé le vendredi 30 décembre dernier en matinée, dans une maison unifamiliale de Soumagne. Les pompiers avaient été appelés pour un incendie qui ravageait l’habitation ; ils étaient intervenus très rapidement et au premier étage, les hommes du feu avaient découvert Philippe Roufflaer inanimé et présentant des plaies à sang coulant, notamment au niveau des veines et du thorax. Ses filles étaient déjà décédées. Le quadragénaire avait été emmené au CHU de Liège où ses jours avaient été déclarés en danger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs