Accueil Monde

Charles Michel à l’ONU: «Respectez les cycles électoraux»

Le Premier ministre a largement consacré son intervention à l’Afrique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

E n Syrie, il ne s’agit pas de choisir entre la barbarie fanatique de l’Etat islamique et la tyrannie et les massacres de Bachar el-Assad. Nous devons agir en parallèle. (…) Nous plaidons pour une approche globale : humanitaire et politique. L’option militaire peut aussi être envisagée dans le respect du droit international ». Entre Malte et le Liban, ce fut enfin à son tour d’évoquer les atrocités syriennes : le Premier ministre Charles Michel s’est adressé mercredi après-midi à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, pour la première fois de sa jeune existence – « J’ai 40 ans », a-t-il souligné. Un argument convoqué pour dire que, « né bien après les indépendances des Etats africains », il n’a « donc ni sentiment de nostalgie, ni sentiment de culpabilité ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs