Accueil Monde France

Primaire de la gauche: le bilan candidat par candidat après une campagne éclair

Qui, de Valls, Hamon ou Montebourg sera éliminé dimanche ? Tous les scénarios sont possibles à l’issue du premier tour.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

C’est la dernière manche décisive de la pré-campagne présidentielle. Celle qui rebattra les cartes et qui complétera le tableau des candidats qui seront véritablement sur les rangs au printemps. Dimanche, la gauche se livre au premier tour de sa primaire. La gauche, ou en tout cas les socialistes et leurs alliés qui se débattent, pris en tenaille par Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron qui leur tiennent toujours la dragée haute dans les sondages. Plus de 7.500 bureaux de vote ont été aménagés dans le pays. C’est moins que lors de la précédente primaire de 2011. À cette époque, 10.000 bureaux de vote étaient disponibles. L’élan risque aussi d’être moins impressionnant qu’il y a six ans, quand 2,6 millions de citoyens s’étaient déplacés au 1er tour (2,8 millions au second). C’est que les perspectives, pour le Parti socialiste, sont beaucoup moins enthousiasmantes qu’à l’époque où le vainqueur avait toutes les chances de gagner l’Elysée en surfant sur l’antisarkozysme ambiant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs