Accueil La Une Opinions

L’investiture de Trump, entre «Chantons sous la pluie» et «Voyage au bout de l’enfer»

L’investiture de Donald Trump, ce vendredi soir, n’aura pas été un spectacle inoubliable. Normal, tout Hollywood a boudé le show. Retour sur les grands moments et les petits ratés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

On a vu le film de la séance de 16 heures. Deux heures trente de gros blockbuster américain. Les premières minutes, plan large évidemment : Washington, la foule massée sur Pennsylvania Avenue, l’artère qui relie la Maison-Blanche au Capitole, lieu des parades officielles comme des marches de protestation.

La critique ? Mitigée. Clair que c’était pas Star Wars (quoique : il y avait des stars et il y a eu de la fight). Effets spéciaux : zéro. Bande originale : zéro – entre la Chorale de l’université du Missouri, le Chœur du Tabernacle Mormon et la jeune fille d’America’s Got le Trac, on a regretté les vibes d’Aretha Franklin (2009) et de Beyoncé (2013), même si celle-ci avait, semble-t-il, offert le meilleur play-back de sa carrière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Siemssen Rinnert, samedi 21 janvier 2017, 16:45

    Les organisateurs de demonstrations ne sont pas de democrats. Un plus haute valeur des democraties est l' acceptance des personnes elu ou des resultats des elections.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs