Accueil Opinions Chroniques

Des salons de l’ONU aux coupe-gorge du monde

Dans la prestigieuse enceinte de l’ONU, sur les rives de l’East River à New York, les États ont affiché leur bonne volonté et leur engagement pour le développement durable. Pendant ce temps, loin des projecteurs, de nombreux activistes paient de leur vie leur engagement sur le terrain.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

L’adoption le 25 septembre des Objectifs du développement durable et les préparatifs de la conférence de Paris sur le changement climatique donnent de la lutte pour la protection de l’environnement une image diplomatique, policée et rassurante. Et pourtant, dans les faubourgs du monde, loin des cocktails où les délégués s’auto-congratulent, c’est une sale guerre qui fait rage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Peut-on parler calmement des institutions?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : la « désinstitutionnalisation » telle que l’entend l’article 19 de la Convention onusienne relative aux droits des personnes handicapées est-elle applicable et souhaitable en toute circonstance ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs