Accueil Opinions Éditos

Primaire de la gauche: Hamon en tête, c’est Macron qui sourit

Emmanuel Macron pourrait récupérer, en cas de victoire de Hamon la semaine prochaine, les électeurs proches de la tendance Valls.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 3 min

Benoît Hamon ! Si un éditorialiste avait dit ou écrit, voici à peine deux mois, qu’il allait remporter le premier tour de la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle, on l’aurait gentiment moqué. Pourtant, le « frondeur » est bien, ce matin, le favori pour représenter le PS devant l’électeur le 23 avril prochain.

D’abord parce que François Hollande a jeté l’éponge en décembre. Ensuite parce que durant la campagne qui n’a quitté le terrain de l’ennui que trop rarement, Hamon a su, le mieux, jouer la carte de la gauche de la gauche, incarner l’opposition à Manuel Valls et le renouveau en politique, bien plus qu’Arnaud Montebourg, grand perdant de la soirée de dimanche. Montebourg, comme en 2011, échoue à la troisième place et doit se contenter, désormais, d’un rôle dans l’ombre de Hamon, pour qui il a appelé à voter dès le résultat du vote connu. Un vote au terme d’une participation très moyenne, à moins de 2 millions d’électeurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs