Accueil Culture Cinéma

Nabil Ben Yadir au Soir: «Il y a une libération de la parole assez exécrable» (vidéo)

Le réalisateur belge était à la rédaction du « Soir » pour présenter son nouveau film « Dode Hoek » (Angle mort).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Nabil Ben Yadir est l’invité du « Soir » ce mardi, à l’occasion de la sortie de son nouveau film Dode Hoek (Angle mort). Pour son troisième long-métrage, Nabil Ben Yadir opte pour un polar bien noir et premier du genre pour le réalisateur belge.

Angle mort s’articule autour du personnage de Jan Verbeek (Peter Van den Begin), commissaire à la brigade des stupéfiants d’Anvers qui va se présenter sur la liste du VPV, un parti que le comédien décrit comme «  populiste et nationaliste flamand  ». Le commissaire souhaite alors faire de la politique comme il mène sa brigade. De façon très stricte et rigide. Sauf que son passé le rattrape.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 24 janvier 2017, 17:19

    Ha bon, j' avais l' impression que l' on pouvait se permettre de dire beaucoup de choses.

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs