Accueil Belgique Politique

Publifin: le rapport de Furlan conclut à un manque d’éthique des administrateurs

Pour les fonctionnaires qui ont enquêté, l’intercommunale s’est trouvée dans un brouillard juridique qui lui a permis de contourner les règles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan (PS), a reçu le rapport sur les rémunérations au sein de Publifin qu’il avait commandé à l’administration, en l’occurrence la Direction générale de la législation, des pouvoirs locaux et de la prospective. Il l’a transmis au parlement de Wallonie.

« Une vocation consultative voire informative »

On y lit notamment qu’en juin 2016, le rapport du comité de rémunérations de Publifin pour 2015 se limitait aux rémunérations du conseil d’administration, du bureau exécutif et du collège des commissaires. Rien sur les comités de secteurs où les paiements anormaux ont été constatés en décembre. Publifin faisait preuve d’une certaine logique puisqu’elle ne considérait pas ces comités comme des organes de gestion, ce qui lui permettait une forme de discrétion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs