Accueil Monde

Le père du soldat qui divise Israël implore l’indulgence des juges

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le père du soldat israélien Elor Azaria, accusé d’avoir achevé un assaillant palestinien blessé, a imploré mardi à Tel-Aviv la clémence du tribunal militaire qui juge son fils, lors d’un procès qui déchaîne les passions. Les avocats du sergent de 20 ans ont fait déposer son père, son ancienne maîtresse d’école, et surtout plusieurs de ses officiers et camarades qui ont dressé de lui un tableau très éloigné du soldat exécutant froidement un Palestinien.

Après plusieurs mois d’un procès exceptionnel, Elor Azaria, qui a aussi la nationalité française, a été reconnu coupable d’homicide volontaire le 4 janvier. Premier soldat israélien condamné pour homicide volontaire depuis 2005 selon la presse, il encourt vingt ans de prison. Les réquisitions de l’accusation, initialement attendues mardi, ont été reportées au 31 janvier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs