Accueil Belgique

Aides à l’emploi: 38% du budget bruxellois file vers les autres Régions

Depuis le 1er juillet 2014, les Régions gèrent la politique des groupes cibles. Selon une étude de la KUL, les politiques actuelles ne sont pas adaptées aux spécificités bruxelloises.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

C’est un effet de la sixième réforme de l’Etat que certains ont vu venir, mais pas forcément avec une telle ampleur. Rétroactes : depuis le 1er juillet 2014, la Région bruxelloise gère la politique des groupes cibles, un ensemble de dispositifs visant l’intégration ou le maintien de groupes spécifiques de travailleurs sur le marché du travail. Dans les grandes lignes, il s’agit d’aides financières qui se présentent sous la forme d’une réduction de cotisations pour le patron ou de prime pour le travailleur.

Dans l’esprit de la réforme de l’Etat, Bruxelles peut, avec cette enveloppe, mettre en place une politique de mise à l’emploi adaptée à ses besoins propres. Qu’attend Bruxelles pour avancer ? Une étude de la KUL, commandée par le gouvernement bruxellois, révèle que le parcours est semé d’embûches. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Le Covid Safe Ticket inutile? Plusieurs experts s’expriment

« Que ce soit clair : le CST n’a plus aucun fondement scientifique et ne peut plus être défendu éthiquement. » Pour Zeger Debyser, conseiller communal de la N-VA, il faut en finir avec le pass sanitaire. Steven Callens, membre du Gems, est plus modéré dans ses propos. Le CST est à « reconsidérer ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs