Accueil Monde France

Visée par une enquête, Penelope Fillon réveille la campagne présidentielle

L’épouse du candidat de la droite a perçu 500.000 euros brut en huit ans comme attachée parlementaire de François Fillon, révèle Le Canard enchaîné, qui l’accuse de ne pas avoir occupé assidûment cette fonction.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

On avait presque réussi à l’oublier, entre deux attaques de Manuel Valls à l’encontre de Benoît Hamon. François Fillon a réussi – à son insu – à s’immiscer dans la campagne (soporifique) de la primaire de la gauche.

C’est Le Canard enchaîné qui a sorti le candidat de droite à la présidentielle de sa temporaire torpeur médiatique en braquant les projecteurs sur son épouse. Le journal satirique français révèle que Pénélope Fillon a été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de celui-ci, ainsi que par la Revue des deux mondes, propriété d’un ami du candidat LR. Elle aurait touché au total « 500.000 euros brut ».

Le fait d’embaucher des proches comme collaborateurs n’est pas interdit pour les parlementaires, à condition que ce ne soit pas un emploi fictif. Jusqu’ici rien d’illégal, donc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs