Accueil Sciences et santé

Ces bébés «prépollués»

La Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique appelle à réduire l’exposition aux polluants. Une exposition prénatale pourrait être délétère au cours de la vie de l’enfant.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 5 min

Bien avant que son premier cri soit poussé, bébé est déjà pollué. C’est l’alerte lancée ce jeudi par la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO). Dans un long argumentaire publié ce jeudi dans la revue International Journal of Gynecology and Obstetrics, elle met en avant des études (voir ci-dessous) montrant les liens concrets entre exposition prénatale aux polluants environnementaux et les effets délétères dont risquent de souffrir les nouveaux-nés au cours de leur avancée dans la vie.

Un cocktail chimique

Parmi les contaminants incriminés, on retrouve les pesticides, les polluants atmosphériques, les solvants et les plastiques alimentaires, dont les phtalates et le bisphénol A. Un cocktail chimique complexe qui a ainsi envahi notre quotidien, de nos aliments à l’air que l’on respire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs