Accueil

Philippe Jaroussky «Comment résister au plaisir de chanter Bach?»

Ce spécialiste du baroque italien et français se lance dans l’univers allemand.

Le 29 janvier, à Bozar (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Sa voix fait frissonner de bonheur les auditeurs du monde entier. Philippe Jaroussky aurait pourtant pu devenir violoniste ou pianiste s’il n’avait décidé, à 18 ans, de développer un talent peu courant : une voix de tête lui permettant d’interpréter le répertoire des grands castrats du passé (Farinelli, Carestini).

Devenu une référence dans l’interprétation de la musique baroque italienne et française, il change aujourd’hui de direction avec un disque Bach-Telemann qui fait beaucoup parler de lui. Et une tournée internationale qui s’arrête à Bruxelles le 29 janvier prochain. Le contre-ténor nous explique les ressorts d’un tournant dans sa carrière.

Pourquoi avoir décidé de chanter en allemand ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs