Accueil Monde France

«Je ne suis pas Abdeslam, moi!»: Jawad Bendaoud a dû quitter son procès

Jawad Bendaoud était entendu ce jeudi pour une affaire de trafic de stupéfiants. Mais à peine arrivé, il a insulté les policiers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

O n m’a demandé de rendre service, j’ai rendu service ! Je ne savais pas que c’étaient des terroristes.  » Cette déclaration, sortie de la bouche de Jawad Bendaoud au matin de l’assaut dans un appartement de Saint-Denis, le 18 novembre 2015, est aujourd’hui culte.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs