Accueil Belgique Politique

Paul Magnette sur Publifin: «Je ne suis pas contre une commission d’enquête»

Le ministre-président wallon a également remis certaines nouvelles mesures éthiques sur la table.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Jeudi, la tempête Publifin a emporté avec elle Paul Furlan, tiraillé et critiqué de toute part, qui démissionnait de ses fonctions de ministre wallon des Pouvoirs locaux. Dans la foulée, Paul Magnette annonçait toute une série de mesures destinées à «  révolutionner  » la gouvernance et l’éthique en Wallonie. «  Des centaines de mandats vont disparaître, la rémunération de nombreux mandats sera fortement diminuée ou tout simplement supprimée  », clamait-il en conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Van Elmbt Olivier, vendredi 27 janvier 2017, 16:22

    La commission d'enquête doit être créée pour faire toute la lumière sur Publifin. C'est devenu une évidence. On attend encore d'autres démissions...

  • Posté par CARION JEAN, vendredi 27 janvier 2017, 10:54

    judicieux, éluder les commissions d'enquêtes contre & par soi même....bref l'Etat dans l'Etat; plus rien ne m'étonne concernant l'éthique du PS

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 27 janvier 2017, 9:04

    Feu, contre-feu, contre-contre-feu, contre- contre- contre ..... toutes ces techniques bien connues de nos politiques trouvent à nouveau à s'appliquer. A force, aujourd'hui, il y le feu à la baraque "démocratie wallonne" et qu'on peut se poser la question : "A qui profite le(s) crime(s)" ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs