Accueil Opinions

Réfugiés: malheur aux malades

« Les ennemis de l’intérieur », la chronique de Vincent Engel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

La crise des réfugiés est, comme toute situation humanitaire grave, d’une complexité terrible qui recèle des coins encore plus sombres, où l’absurde le dispute à l’ignoble. Il y a déjà, bien entendu, le commerce répugnant auquel se livrent les passeurs ; mais chez nous, l’administration, commandée par Mme Maggie De Block, déploie un zèle à l’encontre des réfugiés malades, zèle qui serait ridicule s’il n’était profondément inhumain, injuste et inefficace. Une des multiples absurdités de notre pays (mais que nous partageons sûrement avec d’autres), où l’on cherche à faire de fausses économies pour se donner l’impression d’agir…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs