Accueil Sports

A Genk, Igor De Camargo se sent le bienvenu

Ce dimanche, le Belgo-Brésilien retrouve le Standard, avec lequel il a connu une histoire d’amour une première fois avant de vivre un difficile divorce la saison dernière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Roland Duchâtelet et Igor De Camargo ne partiront jamais en vacances ensemble. Le premier est à l’origine de la séparation de fait entre le Standard et l’attaquant. Quand début février, l’ancien propriétaire du club autorise son joueur à prendre langue avec les dirigeants d’Al-Arabi et de se rendre au Qatar, il oublie complètement le volet sportif de son club. Il ne songe qu’aux 2 millions que pourrait lui rapporter la finalisation de cette transaction. Bruno Venanzi, alors vice-président, et Axel Lawarée voient alors le non-sens de la situation. Pourquoi avoir lutté des jours entiers pour rapatrier Ezekiel en prêt pour l’associer à De Camargo si c’est pour laisser partir ce dernier ? Ils font pression sur leur président qui fait marche arrière. « Il m’a téléphoné quand je passais les tests médicaux pour me dire que je devais rentrer. Après cette histoire, ma relation avec le Standard ne pouvait plus être la même.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs