Accueil Culture

«Namur, c’est pas la frime, c’est ça qui me plaît»

est le coup de cœur du Festival du film francophone. Rencontre exclusive avec l’actrice avant son rendez-vous namurois le vendredi 9 octobre à 14h30.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Rendez-vous place des Vosges à Paris en fin d’après-midi, avec consigne de ne parler que de cinéma. Entendez : pas une seule question sur la vie privée. Etant exposée aux médias depuis l’âge de 14 ans, Vanessa Paradis en a intuitivement compris les codes et les dérapages possibles. Il y a trois ans, elle nous confiait déjà : «  Une personne publique n’appartient pas au public 24 heures sur 24. Il y a des moments privés qui doivent rester privés. Oui, je suis une privilégiée. Mais je fais des choses normales. C’est parfois la réaction des gens qui pose problème.  » Elle arrive souriante, heureuse d’entamer une conversation sur le cinéma dans le cadre d’une invitation qui la rend joyeuse. A 42 ans, elle est le coup de cœur du Festival du film francophone de Namur. Le 9 octobre, elle se racontera devant le public namurois. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les livres d’influenceurs, ces succès qui dérangent

Le livre de l’ancienne candidate des « Marseillais » Jessica Thivenin est un des best-sellers de l’été. Avec les influenceurs, les éditeurs tirent le jackpot, tablant sur la force de leurs communautés. Pour les auteurs, le livre est vu comme un prolongement plutôt qu’un aboutissement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs