Accueil

Une escroquerie à deux millions d’euros

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

L’affaire René Tonneaux débute en février 2016. Par hasard, des employés de l’Office wallon des déchets découvrent des anomalies comptables sur l’ordinateur d’un de leurs collègues, discret mais sans histoire jusque-là. Sous le choc, les fonctionnaires laissent passer le week-end avant de lancer l’alerte. L’escroc en profite pour s’enfuir. Il a détourné deux millions d’euros. Il sera retrouvé début mars dans une taverne de Knokke. Avec son épouse, René Tonneaux attend aujourd’hui son procès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs