Accueil Culture Cinéma

Bouli Lanners sur les Magritte: «Le challenge, aller chercher le public»

Le cinéaste de « Les premiers les derniers » estime que la cour de récré est trop petite pour avoir une compétition. Le co-Président de l’Académie André Delvaux défend l’idée du show, du glamour et des paillettes. Mais tous deux soutiennent l’initiative d’une fête du cinéma belge.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 11 min

Bouli Lanners n’a aucune frustration envers les Magritte. En 2012, avec Les géants, il raflait cinq Magritte dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. L’année suivante, il repartait avec le Magritte du meilleur second rôle pour De rouille et d’os. Et cette année, il arrive en tête avec huit nominations dont celle de meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur avec Les premiers les derniers

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs