Accueil

Leif Ove Andsnes «Schubert emmène dans l’indicible»

Le pianiste norvégien Leif Ove Andsnes et le baryton allemand Matthias Goerne partagent un goût pour l’expérimentation. Ils nous entraînent à la découverte des trois grands cycles de lieder schubertiens.

Les 1er, 3 et 4 février, à Bozar (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Du 1er au 4 février prochain, Leif Ove Andsnes et Matthias Goerne interprètent au Palais des Beaux-Arts les trois grands cycles de lieder schubertiens. Un triple voyage au cœur de l’intimité schubertienne dont se réjouit le pianiste norvégien, interprète renommé du compositeur viennois.

Andsnes nous explique la portée de l’événement et le resitue dans son travail actuel.

Que représente pour vous cette collaboration avec un chanteur ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs