Accueil Monde France

Penelopegate: Fillon dénonce «une entreprise de calomnie très professionnelle»

Selon des nouvelles révélations, son épouse aurait perçu plus de 900.000 euros au total.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Après les nouvelles accusations du « Canard Enchaîné » ce mardi soir par rapport au soupçon d’emploi fictif de son épouse en tant qu’assistante parlementaire, François Fillon se dit «  confiant  » et «  serein  » dans l’attente de la clôture de l’enquête judiciaire ouverte à son encontre. Le candidat de la droite à l’élection présidentielle française intervenait ce mardi soir devant un cercle de réflexion d’entrepreneurs. Il a dénoncé «  une entreprise de calomnie très professionnelle  ». Il pointe également une campagne contre son projet : « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, mardi 31 janvier 2017, 21:10

    Tiens c'est pas ce bon vieux Eric Woert qu'on voit en arrière plan,il semble dire "tu sais mon François" moi aussi je suis passé par là.Au fait ma femme "elle" travaillait pour la vieille héritière de chez Loréal,bien entendu vu les précieux conseils qu'elle prodiguait ,c'était pas un salaire de smicard.Celui qu'ils jugent tous deux trop élevé et pas assez concurrentiel vis à vis des chinois et autres esclaves du bangladesh

  • Posté par Pablos Gino, mardi 31 janvier 2017, 21:06

    Tiens c'est pas ce bon vieux Eric Woert qu'on voit en arrière plan,il semble dire "tu sais mon François" moi aussi je suis passé par là.Au fait ma femme "elle" travaillait pour la vieille héritière de chez Loréal,bien entendu vu les précieux conseils qu'elle prodiguait ,c'était pas un salaire de smicard.Celui qu'ils jugent tous deux trop élevé et pas assez concurrentiel vis à vis des chinois et autres esclaves du bangladesh

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs