Accueil Monde

Frappes anti-terroristes: la Maison Blanche annonce qu’elle ne visera jamais d’Américains

Cette approche marquerait une rupture avec l’administration Obama.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Maison Blanche a exclu mardi de prendre pour cible des Américains dans des frappes anti-terroristes dans des pays tiers, une approche qui, si elle était confirmée, marquerait une rupture avec l’administration précédente.

«Aucun Américain ne sera jamais pris pour cible», a déclaré Sean Spicer lors de son point de presse quotidien, interrogé sur une récente frappe américaine au Yémen.

Un cas avait soulevé la controverse

En septembre 2011, la mort de l’imam américano-yéménite Anwar al-Aulaqi au Yémen tué par une frappe de drone avait soulevé une controverse aux Etats-Unis.

Certains experts s’étaient interrogés sur le droit ou non du président d’autoriser le meurtre d’un ressortissant américain à l’étranger au nom de la lutte contre le terrorisme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stenuit Fernand, mercredi 1 février 2017, 5:28

    Donc , si on comprend bien, les américains peuvent ètre terroristes sans problème .En dehors des US states. Trump se distingue encore une fois. Qu'adviendrait-il si un européen zigouillait un terroriste américain ? Trump déclarerait-il la guerre à l'Europe qu'il n'aime pas ?Avec un pareil idiot on ne sait jamais.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs