Au sein des villes, la congestion est également redevenue très sensible. A Bruxelles, on a quasiment retrouvé les niveaux d’avant la pandémie.
Il ne faut pas espérer une franche reprise du secteur touristique avant plusieurs mois
L'UCM déplore l'effritement du soutien aux indépendants face aux effets de la crise
Après la Ressourcerie Namuroise, Ravik Boutik s'installera à Ecolys le 1er octobre
La manifestation de la FGTB à Bruxelles épargne les ministres socialistes
d-20201223-GKH2KJ 2021-01-13 19_11_29
Les tomates et concombres britanniques prochaines victimes des prix de l'énergie
Les ouvriers d'ArcelorMittal à Gand ont repris le travail (2)
Pékin renforce la surveillance des comptes d'Evergrande
Alstom recrute 150 nouveaux collaborateurs en Belgique
Mobilisation de la CGSLB devant le MR et l'Open Vld à Bruxelles
La confiance des chefs d'entreprise se contracte pour le deuxième mois consécutif
Un nouvel outil pour savoir où trouver d'authentiques produits italiens
Les ouvriers d'ArcelorMittal à Gand ont repris le travail
7.000 manifestants à Bruxelles contre la norme salariale, selon la police
Telenet étend son programme Internet de base pour les familles vulnérables
Le choix de la rédaction
  1. La première planche du «Dernier Espadon», à paraître le 19 novembre.

  2. Auteur du 2-2, Benito Raman a fait chavirer de bonheur les supporters mauves qui avaient fait le déplacement à Ostende.

    Anderlecht en a vu de toutes les couleurs sur la pelouse d’Ostende

  3. Olaf Scholz (SPD) et Amin Laschet (CDU) au coude à coude dimanche soir.

    Elections allemandes: un fauteuil pour deux prétendants

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 563: le pire

    Le 25 septembre 2019, il ne s’est rien passé d’incroyable. C’était la vie d’avant, normale, tranquille, filant doux comme une rivière sans pluie, serpentant sagement au fond de son lit, sans cascade, sans torrent, appâtant les peintres et les poètes en mal d’inspiration. La vie d’avant, c’était un poème, une petite aquarelle accrochée au-dessus du lit d’une chambre d’hôtel.

    Le 25 septembre 2021, c’est le chaos. Quand cette femme qu’on rencontre pour la première fois, la toute première fois de notre vie, s’avance dans le hall d’entrée et nous plaque un gros baiser qui claque alors qu’on lui tendait chaleureusement le coude, on hurle (intérieurement) : « A l’aide ! Rendez-nous la poignée de main de 2019, la distanciation de 2020 ou même, allez, le hug à l’américaine, on l’a adopté direct, celui-là ! » Mais non. Le covid à l’ère du vaccin, c’est pire que tout : même les inconnu(e)s nous embrassent, et sans consentement. Ça vaut combien, ça, pénalement ?

    ...

    Lire la suite

  • Allemagne: tout change pour que rien ne change?

    Une chancelière toute-puissante qui tire sa révérence après 16 ans d’une popularité unique, la dirigeante d’une des économies les plus fortes du monde et de la première puissance d’Europe qui quitte la scène : ce devrait être un coup de tonnerre et, au minimum, un énorme « stress test » dans le ciel allemand et donc européen.

    Et pourtant il y a une forte probabilité que rien ne change radicalement...

    Lire la suite