Accueil Société Régions Bruxelles

«On ne tient pas compte de notre avis»

Le fonctionnaire délégué aurait délivré le permis pour la prison de Haren sans tenir compte de la commission de concertation. L’avis censé avoir été rendu en juillet est en réalité introuvable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Décidemment, le dossier de la prison de Haren ne cesse de surprendre. Pour le promoteur Cafasso, la bonne surprise est arrivée avec le Père Noël. Le 24 décembre dernier, le fonctionnaire délégué de la Région bruxelloise délivrait le permis d’urbanisme pour la construction du centre pénitentiaire de 1.190 détenus sur le terrain de 18 hectares situé entre la rue du Chicon, le boulevard de la Woluwe et la chaussée d’Haecht. Interloqué par cette date, le député bruxellois Arnaud Pinxteren (Ecolo), a interpellé le ministre-président Rudi Vervoort (PS) afin de savoir si le permis reprenait les multiples conditions formulées lors de la commission de concertation. Et là, la réponse du ministre-président est surprenante. Le fonctionnaire délégué n’a pas tenu compte de ces remarques puisque aucun avis de la commission de concertation n’a été rentré dans les délais impartis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs