Accueil Monde

Décret anti-immigration bloqué: «L’opinion de ce juge est ridicule», estime Trump

La Maison Blanche a promis de répliquer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le président américain Donald Trump a jugé samedi «ridicule» la décision d’un juge fédéral qui bloque son décret migratoire visant les ressortissants de sept pays musulmans, assurant que celle-ci expose l’Amérique à de «gros problèmes» et qu’elle sera «cassée».

«L’opinion de ce soi-disant juge, qui en gros prive notre pays de sa police, est ridicule et sera cassée!», a prévenu le nouveau président américain dans une salve de tweets matinaux, au lendemain de la décision d’un juge de Seattle de bloquer le décret sur l’ensemble du territoire.

«Quand un pays n’est plus en capacité de dire qui peut et qui ne peut pas entrer et sortir, surtout pour des raisons de sûreté et de sécurité — gros problèmes!», a-t-il encore tweeté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vincent Kersten, samedi 4 février 2017, 17:58

    Et si on arrêtait de faire de la publicité systématique pour les tweets de ce monsieur ? Si vous ne le faisiez que au sein d'articles analytiques, complets, avec des avis étayés ? C'est devenu comme un abonnement à une revue à sensation; chaque jour, nous attendons en voyeurs les tweets du président américain, vers 16 heures, comme une lecture de faits divers sordides... N'est-ce pas tomber dans le piège si facile du populisme ? De la non-information en quelques caractères. Nous observons depuis longtemps maintenant que c'est une méthode éprouvée par nos populistes locaux pour occuper à vos et nos frais le devant de la scène, même en n'ayant rien d'intelligent à dire. Ne serait-il pas plutôt temps d'entrer en résistance, ou au moins de faire un vaste écho de l'engagement de ceux qui y sont ?

  • Posté par Lowenthal Francis, samedi 4 février 2017, 16:48

    Quand le chef de l'exécutif déclare que le judiciaire est "ridicule", la séparation des pouvoirs est menacée et la démocratie est en danger !

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs