Accueil Monde

Afghanistan: 19 morts dans le bombardement d’un hôpital de Médecins sans frontières

Des victimes sont des membres du personnel. Les frappes pourraient venir de l’armée américaine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le bombardement de l’hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz, qui a fait 19 morts et pourrait être dû à un raid américain, a été qualifié par l’ONU d’«inexcusable» et de «potentiellement criminel».

Cette frappe aérienne pourrait relever du «crime de guerre» si elle était jugée «délibérée par la justice», a déclaré le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein, qui a appelé à une enquête approfondie et transparente. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a d’ailleurs indiqué qu’une «enquête exhaustive» était en cours sur cet incident.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs