Accueil Opinions Éditos

Les États-Unis sous Trump sont-ils en train de virer à la dictature?

Le « décret migratoire » du président est suspendu par les magistrats. Les ressortissants de sept pays musulmans, visés par le texte controversé, peuvent continuer de rentrer aux Etats-Unis.

Édito - Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

T rump doit apprendre la très importante vérité établie par AG Bob Ferguson : personne n’est au-dessus de la loi, pas même le président. » Par ce tweet, le démocrate Bernie Sanders donnait samedi toute la portée de la décision prise par le juge de Seattle en suspendant l’interdiction d’entrée du territoire décrétée par Trump : c’est le fonctionnement de la démocratie qui se joue, ces jours-ci, outre-Atlantique.

Entre un président qui veut exécuter le programme sur lequel il a été élu, et le peuple auquel il communique en direct, il y a un « détail » qui s’appelle la loi et que pas plus ce président que « son » peuple ne peuvent bafouer.

Si le rôle des juges n’a rien d’extraterrestre, c’est parce que c’est eux qui sont chargés, dans nos démocraties, de faire respecter cette loi et de veiller à ce qu’elle soit la même pour tous, puissant ou misérable, président ou simple citoyen. Sous toutes les latitudes, les juges doivent s’opposer au pouvoir qui abuse de ses prérogatives.

Un décret qui contrevient à la Constitution

En appeler, comme le président américain l’a fait tout ce week-end, à l’indignation du peuple, l’inciter à se rebeller contre ces juges en les délégitimant – « de prétendus juges » aux décisions « ridicules » – ressortit au bout du compte à de techniques de coup d’Etat.

Ce que ce président outragé oublie de dire, c’est que si ces juges ont rouvert le territoire américain aux migrants de sept pays musulmans, ce n’est pas pour saper l’autorité du chef d’État ou mettre le pays en danger, mais c’est parce que le décret présidentiel rédigé par quelques-uns et promulgué à la va-vite, est mal ficelé et contrevient à la Constitution.

C’est la guerre entre Donald Trump et la justice américaine

L’enjeu de la guerre

Les États-Unis sous Donald Trump sont-ils en train de virer à la dictature ? C’est tout l’enjeu souterrain de cette guerre que se livrent soudain les pouvoirs judiciaire et exécutif. Ainsi en témoigne la une de la revue The Atlantic  : « Comment construire une autocratie ? Les préconditions sont présentes dans l’Amérique d’aujourd’hui ». L’auteur, ex-collaborateur de Georges Bush, rappelle la robustesse de la démocratie américaine qui permet d’éviter les abus du Bureau ovale – le fameux « équilibre des pouvoirs » combine la séparation des pouvoirs dans le gouvernement fédéral, la division des responsabilités entre le fédéral et les Etats, une grande indépendance des agences fédérales, un système judiciaire complexe et résistant aux influences impropres –, mais il souligne aussi sa grande vulnérabilité, tant elle est liée à la qualité des hommes et femmes qui exercent le pouvoir à la présidence. Et d’ajouter : «  Nous vivons le défi le plus dangereux que le gouvernement libre américain ait jamais rencontré. »

Cet article exclusif du Soir+ vous est proposé gratuitement à la lecture.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dupon Michel, lundi 6 février 2017, 13:11

    DT met en place une "démocrature" !

Sur le même sujet

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une