Trump, la partie visible de l’iceberg

Trump, la partie visible de l’iceberg

Le 20 janvier 2017, s’est tenue la cérémonie d’investiture du nouveau président américain Donald Trump, dans une atmosphère irréaliste. Marqué à la fois par une foule de supporters plutôt clairsemée à Washington et un grand nombre de manifestations hostiles à travers le pays, cet événement s’inscrit dans une liste de moments qui, depuis l’élection surprise du 8 novembre 2016, laissent médias et observateurs dans l’incrédulité et suscite un malaise quant au devenir des valeurs de modération et d’ouverture supposément portées par la démocratie américaine.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous