Accueil Monde France

Penelope Fillon aurait perçu 45.000 euros d’indemnités de licenciement

Le « Canard enchaîné » révèle des informations qui pourraient, de nouveau, accabler la famille Fillon.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le feuilleton continue. Le Canard enchaîné publie de nouvelles révélations dans l’affaire « Penelopegate ». Lundi, François Fillon s’était «  excusé  » devant les Français d’avoir mêlé sa famille à sa vie politique, lors d’une conférence de presse organisée au sein de son QG à Paris. Tout en défendant bec et ongles que les activités de sa femme Penelope et de ses enfants étaient «  légales  », «  transparentes  » et surtout «  justifiées  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Deswaef Luc, mercredi 8 février 2017, 8:38

    Et voilà que ça recommence on juge avant la justice chaque citoyen se fait enquêteur puis inquisiteur,accusateur,moralisateur finalement juge d'un dossier a charge en oubliant la présomption d'innocence et le secret d'instruction si ça devient les critères de la démocratie on est foutu ,allez voir au US et peut-être que vous tous qui y allez de vos critiques allez comprendre que ce n'est pas la bonne voie ,tous autant que vous êtes commencer par une bonne introspection ,êtes vous aussi clean que ça ,travail en noir éviter de payer le tva etc etc ......qui n'a jamais essayé de frauder juste un petit peu? Il me semble que sa conférence de presse était claire ,il a utiliser son enveloppe parlementaire comme il le voulait comme des centaines d'autres encore aujourd'hui puisque c'est légal, je vous signale au passage que tout est déclaré donc l'état a bel et bien reçu sa belle part du gâteau on ose lui demander de rembourser sans avoir de preuve qu'il s'agit d'emplois fictifs dans quel monde vivons nous?

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 8 février 2017, 23:22

    Il me semble au contraire qu'il n'a répondu à aucune des questions réellement posées, à commencer par le caractère fictif (et donc alors illégal) de travaux grassement rémunérés avec l'argent public. Et des questions éludées, il y en a pas mal d'autres. Sa tactique consiste 1. à enfumer en répondant à des questions que personne ne (se) pose du style "Pouvait-il employer son épouse ?". 2.à accuser la presse, le Canard en particulier, de calomnie(s). On attend donc toujours la plainte annoncée à ce propos. Maître Levy et ses enfants avocats n'y arrivent pas tous seuls ? Ils attendent l'aide discrète, confidentielle de la si évanescente épouse ? Quant à l'argument (?) "Et vous, vous ne fraudez pas ?" il contribue seulement à disqualifier encore davantage une défense déjà pitoyable sans cela.

  • Posté par Roland-vranken Yves, mardi 7 février 2017, 23:28

    Comme il est bon catholique je lui suggere d aller a confesse et d obtenir si non un miracle au moins l absolution

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 8 février 2017, 23:31

    Certes, mais à la place du curé, je me méfierais : il serait bien capable de piquer les sous de ses ouailles dans le tronc

  • Posté par Rasquin Michel, mardi 7 février 2017, 22:21

    Encore Coluche: seuls les oiseaux s'arrêtent de temps en temps de voler : pas les "politiciens"!!!

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs