Accueil Culture Musiques

Elbow plus lumineux que jamais

Trois ans après le magistral «  The Take Off and Landing of Everything », le groupe mancunien revient aux affaires avec le très réussi « Little Fictions ». Rencontre avec Guy et Pete.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Elbow a changé, en gardant le meilleur de lui-même, sur ce septième album qui, une fois de plus, éblouira ses fans. Ces derniers temps, le chanteur Guy Garvey a été fort occupé : «  Après deux décennies de relation intense entre nous, je me suis dit que je pourrais aussi faire autre chose, nous a-t-il avoué. Je me rappelle avoir appelé le même jour notre manager pour dire que je voulais écrire un livre, jouer dans un film et réaliser un album solo. Finalement une amie m’a aidé en prenant des notes de mes histoires. On m’a proposé de jouer dans Game Of Thrones mais ça n’a pas pu se faire car on tournait en Australie à ce moment-là. Et j’ai demandé aux garçons si ça ne les dérangeait pas que je fasse un disque solo. S’ils m’avaient répondu que ce projet risquait de faire du tort au groupe, je ne l’aurais jamais fait. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Marion Vincent, jeudi 9 février 2017, 14:17

    Et bien, moi je suis relativement "déçu" des 2-3 dernières plaques d'Elbow... Si la voix de Guy Garvey est absolument magnifique, si les mélodies sont toujours intéressantes... je reste sur ma faim en terme d'arrangements. Le son, les rythmes et "l'emballage" des chansons sont moins originaux que précédemment, avec moins de surprises, moins d'originalité... Par exemple sur Magnificent, les cordes sur la fin, je les trouve même un peu kitsh et surtout si classiques. En comparaison, l'album The Seldom Seen Kid présente des arrangements tellement différents et grandioses (les cuivres sur "Starlings"), Friends of Ours qui clôture l'album de manière magistrale... Malgré tout, l'album est agréable à écouter et la voix de Guy Garvey toujours plus envoûtante...

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs