Accueil Monde

Brexit: les travailleurs européens boudent le Royaume-Uni

Le secteur agricole et le système de santé publique britanniques peinent à recruter de la main-d’œuvre européenne à cause du Brexit.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’article 50 du traité de Lisbonne n’a pas encore été activé mais le marché du travail britannique pâtit déjà du Brexit, en particulier les secteurs d’activité très dépendants de la main-d’œuvre venue d’Europe de l’Est.

Antony Pearce, éleveur de dindes dans le Buckinghamshire, a pris conscience de l’impact du vote sur le recrutement de saisonniers à la fin de l’année dernière. « Il m’a fallu plus de temps pour trouver des extras pour la préparation des ventes de Noël », rapporte-t-il. Cet agriculteur n’avait pourtant rien changé à sa méthode de recrutement, ni aux conditions financières offertes aux travailleurs agricoles. « Le problème, c’est que les Européens de l’Est ne se sentent plus les bienvenus ici. La baisse de la livre sterling face à l’euro ne fait pas non plus leurs affaires », constate le volailler-céréalier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs