Selon Françoise Bertiaux, cheffe de groupe au parlement, «
 le mastodonte que nous propose le gouvernement est irrecevable tel quel
».
©Belga
Pierre Wolper © Le Soir/Sylvain Piraux
©D.R
Image d’illustration ©Pierre-Yves Thienpont/Le Soir
«
Si les enfants aiment autant ce lieu, c’est grâce à l’omniprésence de la nature mais aussi parce qu’on l’a construit tous ensemble.
»
Côté néerlandophone, les salaires des enseignants ont augmenté récemment de 1,1
%. Pourquoi en serait-il autrement pour les francophones
?
La Belgique ne parvient pas à offrir les mêmes chances à tous ses élèves.
Une première cafétéria distribuant exclusivement des produits 100
% bio et issus du circuit court à pas moins de 3.000 étudiants ouvrira ses portes le 22 novembre.
Photo contextuelle. © Le Soir - Sylvain Piraux
Selon la directrice, 85
% des jeunes trouvent dans le système classique d’enseignement le moyen de s’épanouir et de réussir, avec plus ou moins de facilités.
Le tronc commun permettra, dès la maternelle, de sortir des cours généraux pour toucher à toutes sortes de disciplines techniques. © Asap.
B9712905744Z.1_20170819120701_000+GKR9KFNFG.1-0
d-20160125-G5HKA7 2018-07-29 21:55:37
Pour le ministre Jean-Claude Marcourt, une «
formation moins cloisonnée, c’est en soi une petite révolution
».
© Le Soir/René Breny
Le choix de la rédaction
  1. Bart De Wever, président de la N-VA et Charles Michel restent en opposition sur le pacte migratoire.

    Pourquoi Bart De Wever s’obstine à dénoncer le pacte migratoire

  2. Un «
cerveau de la combine
»
: ainsi Carlos Ghosn a été qualifié par Hiroto Saikawa, l’actuel directeur général de Nissan.

    Ghosn sur un siège éjectable aussi chez Renault

  3. «
Nous discuterons de tout cela au sein du gouvernement jeudi et vendredi probablement, il est préférable sans doute de ne pas laisser traîner les choses.
»

    Kris Peeters (CD&V) sur le pacte migratoire: «Je soutiens totalement Charles Michel»

Chroniques
  • Quel sera le nouveau mot de l’année?

    Quel sera le « nouveau mot de l’année » 2018 ? L’an dernier, c’est « Fake news » qui avait emporté les suffrages des lecteurs du Soir. Lequel lui succédera ?

    Pas de changement pour ce quatrième millésime de l’opération menée par Le Soir et l’UCL. La formule reste la même. Et l’objectif aussi : il s’agit toujours, en s’appuyant sur les propositions du grand public, de faire émerger le mot ou la locution qui a connu une diffusion significative en 2018 et que l’on ne trouve pas encore dans l’édition la plus récente des dictionnaires usuels du français tels que le Petit Robert ou le Larousse.

    Concrètement : la première phase est lancée ce mercredi. Il s’agit de recueillir les propositions des lecteurs du Soir via notre site internet. C’est important : le mot ou la locution que vous soumettrez doit être accompagné d’une (courte) définition. Il est possible de soumettre des propositions de néologismes jusqu’au 30 novembre.

    En...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite