Dans le quartier résidentiel d’Amarat, après la diffusion de la comédie «
Akasha
» - censurée sous l’ancien régime -, l’équipe du film et les spectateurs entament des chants révolutionnaires.
Le procès pour corruption de Jacob Zuma traîne depuis 15 ans.
RTX2JONO
Le chercheur Paul Musa
: «
Les artisans creuseurs travaillent à mains nues, sans masques, ne sont pas aidés par des mutuelles de santé, ne passent pas de contrôles médicaux…
»
Les quatre journalistes burundais.
Jusqu’au bout, la blogueuse engagée Lina Ben Mhenni est restée fidèle à ses idéaux - et déterminée à les défendre.
Les relations personnelles entre Félix Tshisekedi (à g.) et Joseph Kabila restent excellentes, mais les escarmouches se multiplient entre leurs camps respectifs.
Le camp de Krinding n’est plus qu’un vaste champ de ruines et de maisons aux murs noircis par les incendies .
B9718142202Z.1_20190106200000_000+GFPCNI176.1-0
d-20191224-3XZ3J2 2019-12-24 14:36:34
d-20191023-3WUUP9 2019-10-23 21:50:29
PHOTONEWS_10826311-011
Berlin, le 19 janvier. A l’extérieur de la conférence sur la Libye, des manifestants dénoncent Khalifa Haftar.
Pour Jean-Pascal Labille, cette année du 60
e
 anniversaire de l’indépendance, où la population s’est remise à espérer, représente une opportunité à ne pas manquer.
GERMANY-LIBYA-CONFLICT-SUMMIT
Cover-story-V3.jpeg_effected
Le choix de la rédaction
  1. La mer du Nord attirera-t-elle en été ceux qu’elle n’a pu accueillir à Pâques
?

    Coronavirus: Pour les vacances de Pâques, c’est foutu. Et celles d’été:pas sûr...

  2. BELGAIMAGE-162543021

    Mémo pour demain: ne pas oublier d’effacer les parenthèses

  3. David Clarinval
: «
On va augmenter de manière considérable le nombre de tests, dans quelques jours, avec 40 à 50.000 personnes testées en 24 heures, pour orienter le déconfinement de manière ciblée et progressive».

    David Clarinval: «On vit une crise comme on n’en a plus connu depuis… 1929»

La chronique
  • Un {R} incroyable et merveilleux

    L’idée d’une évasion dans l’histoire de la langue française vous a plu. Poursuivons donc notre périple dans cet espace non confiné, en compagnie d’un R errant qui nous a déjà promené de velours à velouté et de cuiller à cuillère . Aujourd’hui, il va se faire excentrique, dans les réjouissances parisiennes au lendemain de la Terreur qui anéantit près d’un demi-million de personnes en France. Au risque d’être emporté dans les excès de l’époque : les Incroyables et les Merveilleuses ne voulaient plus de lui, qui figurait en tête du mot honni révolution . Mais il leur survivra, roulé ou grasseyé. L’air de rien, ce R errant a la vie dure.

    Roulé ou grasseyé

    Avant de passer à l’anecdote de...

    Lire la suite

  • Mémo pour demain: ne pas oublier d’effacer les parenthèses

    On le disait affaibli, déstabilisé, en crise… L’Etat est redevenu puissant, il a repris le contrôle, a retrouvé le goût de la sanction.

    Il est aussi devenu liberticide. Ça lui a pris une semaine, de rogner notre liberté de réunion et d’association (mille, cent, puis deux personnes maximum, si ça ce n’est pas de l’exponentiel). Notre liberté de circulation : seuls les déplacements essentiels – et ce n’est ni Robert ni Larousse qui les définissent mais le Conseil national de sécurité, dont on...

    Lire la suite