Des pèlerins immunisés se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan

SAUDI-RELIGION-ISLAM-RAMADAN-UMRAH
 
Le prince Hamza, ici en 2015. Il serait impliqué dans un «complot» et se retrouve en résidence surveillée à Amman.
Photo d’illustration.
L’obélisque qui trône au centre de la place Tahrir vient tout juste d’être dévoilé et il fait l’objet d’une surveillance constante.
Marwan Barghouti, condamné cinq fois à vie en Israël en 2004, a annoncé qu’il lançait sa liste aux législatives.
Itamar Ben Gvir, au centre avec un masque lui couvrant le visage.
Les troupes de M. Netanyahu auraient obtenu entre 31 et 33 sièges sur les 120 de la Knesset.
ISRAEL-ELECTION_
Les partisans de Netanyahou ne cachaient pas leur joie, mardi soir à Jérusalem.
ISRAEL-ELECTION_
La manifestation contre Binyamin Netanyahou, le samedi 20 mars, devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, a été le point culminant de plusieurs mois de mobilisation.
Yair Lapid en campagne à Hod Hasharon, une ville au nord de Tel-Aviv: «Le temps est venu pour un changement en Israël».
Manifestation pour dénoncer la situation politique et économique, samedi à Beyrouth: dans la rue, la colère semble encore maîtrisée.
Défilé de partisans de Binyamin Netanyahou, le 19 mars dans les rues de Jérusalem.
Binyamin Netanyahou ne joue pas seulement son poste de Premier ministre dans ces élections. Son procès pour fraude, corruption et abus de confiance est en cours.
Gideon Sa’ar en campagne à Haïfa, le 16 mars dernier: un «faucon» encore plus à droite que Netanyahou.
Le nouveau Premier ministre libyen Abdelhamid Dbeibah (à droite) salué mardi à Tripoli par son prédécesseur Fayez al-Sarraj.
Le choix de la rédaction
  1. Terrasses

    Réouverture de l’horeca: les bourgmestres frondeurs persistent, le fédéral reste inflexible sur la date

  2. PHOTONEWS_10865389-082

    Réouverture de l’horeca: un bourgmestre ne peut pas empêcher la police de verbaliser

  3. d-20210205-GL598J 2021-04-14 11_55_07

    Voyages: quelles sont les mesures en vigueur dans les pays prisés des Belges? (carte interactive)

La chronique
  • La chronique «Enjeux»: «Il faut savoir où nous allons»

    Le covid est sans doute l’un des plus grands défis lancés aux démocraties occidentales depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais, paradoxalement, au-delà des débats d’experts et des chamailleries politiciennes, la pandémie a surtout révélé l’absence d’un « grand récit », de cette interprétation du moment et du monde, de cette affirmation de valeurs et d’objectifs, qui permettent à des sociétés désemparées de se rassembler, au-delà de leurs différences et de leurs différends.

    Aucun grand discours n’est venu donner du sens à la crise, alors que l’incertitude aurait mérité autre chose que des déclarations convenues et des consignes techniques. Certes, on n’est pas en guerre. Il n’y a donc pas eu d’appel du 18 juin. Il n’y a pas eu non plus de harangue épique à la hauteur du discours des « heures sombres » prononcé par Winston Churchill le 4 juin 1940 à la Chambre des Communes. Ni d’exposé grave comme celui de Franklin Roosevelt le 6 janvier 1941 sur les Quatre Libertés, dont celles, tellement d’actualité, de « vivre à l’abri du besoin et à l’abri de la peur...

    Lire la suite

  • Zut, on déconfine

    A quoi reconnaît-on une personne déprimée ? Même les bonnes nouvelles ne lui rendent pas le sourire.

    Ce sentiment de blues généralisé domine largement après les annonces du Comité de concertation de mercredi. Les écoles rouvrent ? Bof. Les terrasses vont s’égayer ? Ah bon. Le couvre-feu va sauter ? Soit.

    Mais que se passe-t-il dans un pays plutôt réputé pour sa bonne humeur ? Il se passe d’abord que le Comité de concertation a pris la...

    Lire la suite