Pieter Timmermans, patron de la Fédération des entreprises de Belgique: «Début août, nous avons le rapport du Giec qui dit qu’il faut réaliser un maximum d’efforts pour diminuer la production de CO2 et nous, en Belgique, nous allons construire des centrales au gaz pour compenser la fermeture du nucléaire?»
La volonté existe de conserver des traces fortes, matérielles, du passé.
d-20210903-GPK9T7 2021-09-03 10_39_13
«Non seulement j’assume le côté boy-scout de notre sommet, mais je le revendique», affirme Benoît Greindl.
d-20210127-GL0FPP 2021-01-27 19_56_58
PHOTONEWS_10936987-007
PHOTONEWS_10872936-050
israel-andrade-YI_9SivVt_s-unsplash
Adieu la cantine d’entreprise de papa? Pas si vite, répliquent les poids lourds de la restauration collective en Belgique, malgré des pertes de recettes de 70 à 80%.
d-20210705-GNL5C5 2021-07-05 14_16_16
d-20200427-GG0DRH 2020-04-27 19_39_08
d-20210708-GNN45F 2021-07-08 13_31_57
Dans cette procédure d’arbitrage, l’homme d’affaires flamand Marc Coucke jouait sa fortune et sa réputation.
d-20210609-GN3P4H 2021-06-09 11_38_59
PHOTONEWS_10873541-026
Christophe Bernardini a notamment dirigé Sabena Technics (ici en 2009) et l’équipementier Zodiac Aerospace.
Le choix de la rédaction
  1. La première planche du «Dernier Espadon», à paraître le 19 novembre.

  2. Auteur du 2-2, Benito Raman a fait chavirer de bonheur les supporters mauves qui avaient fait le déplacement à Ostende.

    Anderlecht en a vu de toutes les couleurs sur la pelouse d’Ostende

  3. Olaf Scholz (SPD) et Amin Laschet (CDU) au coude à coude dimanche soir.

    Elections allemandes: un fauteuil pour deux prétendants

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 563: le pire

    Le 25 septembre 2019, il ne s’est rien passé d’incroyable. C’était la vie d’avant, normale, tranquille, filant doux comme une rivière sans pluie, serpentant sagement au fond de son lit, sans cascade, sans torrent, appâtant les peintres et les poètes en mal d’inspiration. La vie d’avant, c’était un poème, une petite aquarelle accrochée au-dessus du lit d’une chambre d’hôtel.

    Le 25 septembre 2021, c’est le chaos. Quand cette femme qu’on rencontre pour la première fois, la toute première fois de notre vie, s’avance dans le hall d’entrée et nous plaque un gros baiser qui claque alors qu’on lui tendait chaleureusement le coude, on hurle (intérieurement) : « A l’aide ! Rendez-nous la poignée de main de 2019, la distanciation de 2020 ou même, allez, le hug à l’américaine, on l’a adopté direct, celui-là ! » Mais non. Le covid à l’ère du vaccin, c’est pire que tout : même les inconnu(e)s nous embrassent, et sans consentement. Ça vaut combien, ça, pénalement ?

    ...

    Lire la suite

  • Allemagne: tout change pour que rien ne change?

    Une chancelière toute-puissante qui tire sa révérence après 16 ans d’une popularité unique, la dirigeante d’une des économies les plus fortes du monde et de la première puissance d’Europe qui quitte la scène : ce devrait être un coup de tonnerre et, au minimum, un énorme « stress test » dans le ciel allemand et donc européen.

    Et pourtant il y a une forte probabilité que rien ne change radicalement...

    Lire la suite