Finances

Olivier Blanchard: «L’Union européenne doit abandonner ses règles budgétaires rigides»

On ne peut pas juger l’état des finances publiques sur la seule base des deux ratios définis à Maastricht : un déficit inférieur à 3 % du PIB et une dette à 60 %, explique Olivier Blanchard, professeur émérite au Massachusetts Institute of Technology et ancien économiste en chef du Fonds monétaire international.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner
Plus d'articles à la Une