Accueil Culture Musiques

Les paradis retrouvés de Christophe

Le chanteur a rempli le Cirque royal samedi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Samedi soir, dans un Cirque royal comble, Christophe a touché au sublime, livrant le meilleur de son art dans des conditions parfaites.

La musique de Christophe Bevilacqua, 71 ans, est à ce point délicate qu’elle exige un confort d’écoute que ne peut offrir un festival d’été, on s’en était rendu compte l’an dernier aux Ardentes. Ici, au Cirque royal, devant un public tout ouïe, bien décidé à profiter au maximum d’un artiste qui se trouve actuellement au faîte de son art, c’était parfait.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Feront Patrick, dimanche 12 février 2017, 14:19

    Merveilleux concert effectivement hier au CR. Christophe c'est un "univers", et hier il a touché les étoiles. Une version "bashunesque" des "Mots bleus". L'âme de Bashung flottait par moment sur ce cirque. On connaît la solide amitié qui liait les deux hommes, et on ne peut s'empêcher de penser au concert que le grand Alain avait donné au CR. Un de ses plus beaux faits d'armes. Hier Christophe est arrivé à sa hauteur. Dolce Vita Signor Bevvilacqua.

  • Posté par Roseau Elisabeth, dimanche 12 février 2017, 14:01

    J'en ai encore des frissons ! C'était d'une sublime élégance.

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs