Accueil

Cela s’est passé un 13 février : «Un lion est mort ce soir»

Henri Salvador nous a quittés sans vieillir. Sa bouille et son rire nous accompagnaient depuis notre enfance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

(article paru le 14 février 2008)

Henri Salvador est décédé mercredi matin à l’âge de 90 ans d’une rupture d’anévrisme. Il venait de faire ses adieux à la scène, au Palais des Congrès de Paris, en décembre dernier. Il voulait, dit-il, se reposer après une carrière d’une longévité exceptionnelle. Il aurait dû faire attention car contrairement à ce qu’il chantait, le travail c’est la santé mais ne rien faire ce n’est pas la conserver.

On le croyait éternel, avec sa bouille qui refusait de se rider. Aussi éternel que ce rire qui n’arrivait pas à s’arrêter. On gardera de nombreux souvenirs du chanteur, guitariste, amuseur, poète, compositeur, animateur… A commencer par ses émissions Salves d’or et Dimanche Salvador.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs